Caribou, Junip, Miracle Fortress – 28/11/2010 – Le Cabaret Sauvage, Paris

Après The National et Foals, suite et fin de notre semaine « hé, on se refait la Route du Rock ? »

  • Caribou, Junip, Miracle Fortress - 28/11/2010 - Le Cabaret Sauvage, Paris

Seul sur scène avec sa guitare et quelques machines, Miracle Fortress dérive un folk électro de fort bonne facture, à approfondir.

Hasard du calendrier, l’après midi même du concert, nous avions fini le formidable jeu Red Dead Redemption, dans lequel José Gonzalez, tête pensante de Junip, chante un morceau. Ce morceau, le fantastique Far Away, sera joué ce soir, en fin d’un concert fort agréable, bien qu’un peu longuet. Et là, tout simplement, nous n’étions plus sous le chapiteau du Cabaret Sauvage par un froid glacial mais dans les plaines mexicaines, à dos de pur sang. Rien que pour ce moment, on sera heureux d’être là, à ce moment.

On ne le dira jamais assez, Caribou est un groupe formidable. Et pourtant, dans ce concert, on a mis du temps à vraiment entrer dedans, à se laisser emporter. Il faut dire qu’on a un peu de mal avec le dernier album, Swim, plus électro que les précédents, oubliant un peu le coté pop qui nous avait chavirés. On ressortirait presque un peu déçu, ne serait-ce pour de Sun de malade, véritable point d’orgue et de l’album et des concerts, qui détruit tout sur son passage, à chaque écoute.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *