Grand Empire et petite statue – 04/06/2013 – New-York 2013

Pour aller sur l’Empire State Building, il faut se lever tôt. Littéralement. En arrivant vers 8:30, on arrive à éviter les célèbres et interminables files d’attente. Une fois passé le portique de sécurité digne d’un aéroport, nous montons au 86ème etage de cette tour symbole de la ville.

image

Depuis le 11 septembre 2001, et jusqu’à ce que la nouvelle tour World Trade Center One soit terminée, l’Empire State Building est le point accessible le plus haut de New-York. De là, on peut voir la ville s’étendre à perte de vue au nord, et la jonction entre l’East river et l’Hudson river au sud.

image

Point agréable, l’audio guide est tout ce qu’il y a de plus réussi. Pas une simple traduction d’un texte standard, la version française est tout autant la description des buildings environnants que le ressenti personnel de la narratrice, gersoise immigrée à New-York avec ses parents pendant son enfance.

À notre descente, la file d’attente s’est déjà considérablement allongée…

Nous partons ensuite, à pied, voir le Flatiron, premier gratte ciel de l’histoire New-Yorkaise, à la forme si particulière.

image

Puis faisons un détour par Gramercy Park. Celui-ci a la particularité d’être le seul parc privé de New-York, et nous ne pouvons donc le voir qu’à travers de solides grilles fermées à clef.

image

À l’intérieur quatre personnes profitent de cet endroit si anachronique dans une ville où les parcs sont tellement intégrés dans la vie quotidienne.
Nous allons donc déjeuner dans un autre parc, Union Square, lui ouvert au public, vivant, où des enfants jouent et crient dans l’espace de jeu qui leur est consacré. Certes moins calme, mais tellement plus agréable.

La Highline est une ancienne voie de métro aérien désaffectée et transformée en parc public. On le traverse, enjambant une trentaine de rues. Rien à redire, du souci de conservation du site aux aménagements pour les promeneurs, tout à été pensé à la perfection. On y voit des musiciens faire du jazz sous un pont, ou encore des oeuvres d’art faites pour profiter pleinement du lieu.

image

La Highline est probablement le parc qui jusqu’à présent nous a le plus enthousiasmé. À visiter sans la moindre hésitation.

image

Passage obligé de tout voyage New-Yorkais, la croisière vers la Statue de la Liberté connaît plusieurs déclinaisons. Nous choisissons la version « Harbour City Lights », qui se déroule à la tombée de la nuit.

image

Passé le premier passage, durant lequel nous voyons principalement le New Jersey, Brooklyn et Queens, nous nous dirigeons enfin vers la statue. La première chose qui frappe, c’est que comparée aux gratte-ciels que nous voyons quotidiennement depuis près de 10 jours, la statue est vraiment petite. Mais malgré sa taille, elle est majestueuse, et on l’approche avec une certaine émotion. Après tout, c’est quand même elle qui sauve New-York dans Ghostbusters 2!

image

Et nous rentrons au port, admirant les tours de Manhattan dans le crépuscule.

image

Pour finir cette journée franchement chargée, nous remontons sur l’Empire State Building, de nuit, pour admirer la ville qui, comme toujours, ne dort pas.

image

image

Une réflexion au sujet de « Grand Empire et petite statue – 04/06/2013 – New-York 2013 »

  1. go direct

    Valla ben de aynı hisleri paylaşıyorum seninle 5 cm bile olsa Beşiktaş sahilinde kar birikti ve o birikintilerin içine basa basa yürüdüm ya daha da gam yemem 2011 Mart sisteminde bu kadar bir birikme bile olmamıştı.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *