Hommage à Nick Talbot (Gravenhurst)

20071010_Gravenhurst_0070Il en est de certains groupes de musique comme des amis les plus proches : on peut passer des mois voire même des années sans se voir puis on se retrouve un jour et c’est comme si on s’était croisés la veille. Gravenhurst est pour moi un de ces amis. Bien des fois je me suis retrouvé au hasard d’une playlist à écouter sans l’avoir prévu le moins du monde un des albums de cet anglais génial qui maniait aussi bien la folk que le rock, mais toujours avec une sombre élégance. Et à chaque fois je me disais que cela faisait bien longtemps que je n’avais pas été le voir en concert, là où il donnait à ses morceaux toute leur ampleur. A sa prochaine tournée, me disais-je. Il repassera bien un jour à Paris.

Aujourd’hui, j’écoute à nouveau ses morceaux mais pour la pire des raisons. Hier soir son label Warp Records a annoncé le décès de Nick Talbot, à seulement 37 ans.

Hier soir, on n’a pas seulement appris la mort d’un homme jeune, talentueux, drôle[1]Je me souviens d’un très bref article sur son blog qui m’avait fait éclater de rire devant mon ordinateur, au beau milieu d’un open-space : http://policediversnotebook.blogspot.fr/2006/05/meanwhile.html. Hier soir on a appris la mort d’un ami qu’on n’aura plus le bonheur de croiser au hasard d’une tournée.

Restent ses albums, reste sa musique.

References

References
1 Je me souviens d’un très bref article sur son blog qui m’avait fait éclater de rire devant mon ordinateur, au beau milieu d’un open-space : http://policediversnotebook.blogspot.fr/2006/05/meanwhile.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *