Archives par étiquette : Écosse

You’re going up you’re going down you’re going nowhere – Skye-Glasgow, 29/04/2015 – Écosse 2015

Édition routière, pour une journée quasiment uniquement consacrée à conduire, depuis Staffin jusqu’à Glasgow.

On repasse d’abord voir les falaises de Skye, avant d’en partir par le pont la reliant au continent.

image

image

Nous passons ensuite près du Château d’Eilean Donan…

image

…et du mémorial pour les Comandos britanniques morts depuis la deuxième guerre mondiale.

image

Après un déjeuner à Fort William, petite pause au bord d’un loch tranquille…
image

image

…puis nous prenons la route qui mène de Glencoe au Loch Lomond.
Cette route est très traître. Non qu’elle soit dure ou étroite -à l’échelle écossaise ce serait même une autoroute- mais il est impossible de ne pas s’arrêter tous les 500 yards tellement le paysage est somptueux et varié. Je pense sincèrement n’avoir jamais vu de paysage aussi beau de ma vie.
image

image

image

image

image

image

S’ensuit un petit passage par le Loch Lomond…
image

…et une arrivée à Glasgow de nuit. Ce qui tombe bien, Glasgow est une ville qui vit la nuit. Une pinte au Nice n Sleazy en écoutant Belle and Sebastian, Chvrches et Arab Strap sur le juke-box… Fait-on plus Glaswegian ?
image

(Juke-box sur lequel on trouve aussi un petit français, d’ailleurs…)
image

I’m dreaming of a white… April??? – Gairloch-Skye, 27/04/2015 – Écosse 2015

Se réveiller dans un pub vide peut vouloir dire deux choses :
– il est temps de s’inscrire aux alcooliques anonymes
– on a trouvé un b&b vraiment cool.

image

Après une bonne nuit pour nous remettre de nos émotions de la veille, et un petit déjeuner robuste -un peu la norme, ici. On a du prendre 47 kilos chacun, au bas mot…- petite balade aux abords du Badachro Inn.

image

image

Puis nous prenons la route qui nous fait passer près du Loch Maree…
image

…puis par le Torridon Estate…
image

..pour enfin atteindre la route longeant la côte entre Fearmore et Applecross. La route est un peu long. Non pas que la distance soit grande, mais on doit s’arrêter tous les 10 mètres pour prendre des photos tant la vue est splendide…
image

image

image

image

Une fois arrivé à Applecross nous déjeunons au Walled Garden, très chouette restaurant tendance produits locaux et éthiques au milieu d’un jardin cerné d’un vieux mur en pierres.
image

Du restaurant, nous voyons le retour de la neige. Nous avons droit à un phénomène assez rare surnommé le « 4 seasons in a day », avec dans un seul jour le printemps -la pluie-, l’été -le soleil-, l’automne -la grêle- et l’hiver -la neige-. Dit comme ça on fait les malins, mais sur la route quelques minutes plus tard, sous la neige et le brouillard, en franchissant le col qui mène d’Applecross à Lochcarron je peux vous assurer qu’on faisait beaucoup moins les marioles…
image

Heureusement au bout d’un moment on atteint Lochcarron en un seul morceau !
image

Puis l’île de Skye, où on peut admirer le Kilt Rock et ses falaises.
image

image

Tout ceci avant d’arriver au b&b à Staffin, où l’on fait la connaissance de voisins charmants que nous vous présenterons demain !

L’aventure c’est l’aventure ! – Inverness-Gairloch, 26/04/2015 – Écosse 2015

La journée avait pourtant bien commencé par un petit déjeuner pantagruellique dans un salon à la décoration assez personnelle.

image

À la suite de quoi nous avons été au Loch Ness, voir si on arriverait à croiser Nessie.

image

Mais c’est ensuite, en allant à Glen Affric, que le drame survint. Une single track road -route à voie unique très stressante pour nous autres, habitués à nos routes bien larges-, un passing place traître agrément de belles pierres, et pof, plus de roue !
D’autres que nous auraient alors sombré dans la déprime, mais pas de ça chez nous ! Nous n’allions certainement pas nous laisser décourager par l’attente du dépanneur sous la pluie battante, le retour vers Inverness à la recherche d’une agence Europcar ouverte un dimanche, ou même -et je n’exagère pas- par la violente tempête de neige que nous nous sommes pris sur le nez !

Une fois tout ça réglé, il était trop tard pour espérer arriver à Ullapool, donc direction Gairloch, ou se trouve le b&b du jour. Pas de Ullapool, mais des paysages à couper le souffle malgré tout sur la route !

image

image

image

Puis arrivée au Badachro Inn, un b&b certes moins cosy que celui d’inverness, mais avec une vue, une vue…
image

Et gros avantage supplémentaire, c’est aussi le pub local. Et franchement, prendre une pinte juste avant d’aller dormir à l’étage, c’est une expérience que je recommande chaudement !

Conduire à gauche – Edinburgh-Inverness, 25/04/2015 – Écosse 2015

Le truc dans les auberges de jeunesse, c’est qu’on choisit pas forcément l’ambiance musicale. Ce premier petit déjeuner Écossais a donc été accompagné de la bande originale des Choristes accompagné par des jeunes espagnoles qui la connaissaient par coeur.

Après ce choc musical, nous avons été voir la Camera Obscura, à deux pas du Château. Au dernier étage de cette bâtisse se trouve un système de miroirs reflétant le panorama sur une table en bois circulaire. Assez impressionnant, surtout quand on peut voir en détail les touristes se dirigeant au château.

image

Sous la Camera Obscura se trouve un musée entier dédié à l’illusion d’optique. Ludique et intéressant, même si on n’est pas à l’abri d’être invité à dîner…
image

Un petit passage par un magasin complètement fou où on vend des décorations de Noël toute l’année, et où on est accueillis par un « Merry Christmas! » fin avril…
image

…et nous voilà partis pour l’aventure : la conduite à gauche ! Et en fait c’est pas très compliqué, on s’habitue vite. Le seul problème, ces satanées route à voie unique et leur passing places de malheur. Mais je m’avance, c’est une autre histoire pour un autre jour…

On commence par un petit détour par Scone Castle, le lieu où étaient couronnés les rois d’Écosse.
image

Et on continue pour rejoindre Inverness à travers les Cairngorns, dans un paysage très brut, premier contact avec la nature écossaise.
image

image

Nous passons à quelques yards de Balmoral, la résidence d’été de la famille royale, mais ne le savons que par les quelques panneaux indicateurs.

Après plusieurs heures de route nous atteignons Inverness, mignonne petite ville pas très animée même le samedi soir, mais qui peut se vanter d’avoir un château assez beau…
image

…et d’être traversé par le Loch Ness qui se jette dans la mer du nord juste après.
image

Nous nous cochons pour prendre quelques forces. Nous ne savions pas encore à que point nous en aurions besoin !

Off with his head! – Edinburgh, 24/04/2015 – Écosse 2015

Il y a quelques années, nous avions été à New-York en Thalys… Histoire de continuer dans la logique la plus imparable, pour aller en Écosse, nous avons pris un avion pour… Francfort. Oui oui, en Allemagne, à l’opposé de l’Écosse depuis Paris.
image

Après cette correspondance exotique, direction Edinburgh. Le truc, c’est qu’entre Francfort et Edinburgh c’est un peu une autoroute. Sérieux, je n’avais jamais vu autant d’avions à quelques mètres à peine du notre. On nageait dans les chem trails. Du coup si je deviens autiste dans la semaine inutile de blâmer le vaccin contre la grippe, c’est juste les chem trails.
image

Enfin arrivés à bon port, nous commençons par aller voir le Mile Market, un marché tout jeune -il n’a ouvert qu’en février- réservé à des artisans locaux, et qui a la particularité de se trouver dans une ancienne église.
image

Puis nous avons été à la rencontre de la ville en déjeunant d’un sandwich de chez Oink! Ce petit magasin de street food ne propose qu’un plat : un cochon de la ferme des propriétaires de la boutique, débité au fur et à mesure de la journée. L’heure de fermeture ? Quand le cochon est entièrement avalé par les gourmands.
image

Ensuite, visite un poil plus culturelle : le château d’Edinburgh.
image

Quelques découvertes assez intéressantes, comme ces canons prêts à tirer sur la ville.
image

Ou bien ce cimetière pour chiens au beau milieu d’un château militaire. Pourquoi ? Pourquoi pas.
image

Vu aussi au château, les bijoux de la couronne d’Écosse, qu’il n’est hélas pas possible de photographier, et quelques histoires bien sanguinolentes de banquets se terminant par des décapitations. À faire passer le Red Wedding pour une aimable petite sauterie entre amis.

Un petit passage par le Royal Mile, ou on peut trouver des boutiques vraiment pas kitch pour deux pence…
image

… pour rejoindre Holyrood, la demeure officielle de la reine quand elle vient faire la bise au parlement Écossais juste en face…
image

…puis repas au pub pour enfin goûter le fameux haggis, cette farce cuite dans une panse de brebis. Et alors ? Et alors c’est très bon, épicé juste comme il faut, une chouette découverte culinaire !
image

Et avant d’aller nous coucher, petite marche digestive dans le cimetière ouvert même la nuit de Greyfriars, l’endroit le plus hanté d’Écosse, donc du Royaume-Uni, donc du monde !
Une balade nocturne au milieu des tombes, Buffy Summers aurait été fière de nous.
image