The Divine Comedy – 11/02/2015 – La Philharmonie de Paris, Paris

Comme à chacun de ses concerts, Neil Hannon -plus connu sous le nom de The Divine Comedy– emporte le public avec sa pop parfaite et son humour magique.

C’est très difficile de chroniquer un concert de The Divine Comedy tant c’est une perle, un moment de pure joie. Comment faire passer à un lecteur tout le plaisir qu’on a pu avoir en voyant ce freluquet irlandais de Neil Hannon monter sur scène et se lancer tête baissée dans Absent Friends ? Comment faire partager l’hilarité générale quand plutôt que l’habituelle liste de noms d’écrivains The Booklovers a été pour ce soir composé de jeux de mots tous plus idiots les uns que les autres autour des livres ? (‘Book Shields’, ‘Steve Guttenberg Bible’ ou mon préféré ‘Times New Roman Polanski’ !)

Est-ce seulement possible de partager ma frustration quand au bout d’une heure de set le groupe est parti pour une entracte et ma joie quand, vingt minutes plus tard, il a réapparu ?

A l’impossible nul n’est tenu, je n’espère pas vous faire ressentir l’immense joie qui m’a saisie quand au début du morceau le plus connu du groupe, Tonight We Fly, la foule s’est enfin levée et que la fin du set et ses rappels cousus main pour les fans (National Express ! Mutual Friend !) se passa debout, devant la scène au milieu d’un public chauffé à blanc.

Tout juste puis-je préciser que cette nouvelle Philharmonie est un cadre assez épatant pour des concerts rock. Tout n’y est pas fini, on est accueillis par des grues et on tombe fréquemment sur quelques bouts de scotch de marquage oubliés ça et là, mais on peut voir l’immense potentiel du lieu. Pour ma part je rêve d’y voir un concert de Sigur Rós.

Mais non, les mots ne peuvent rendre justice à un tel concert, le mieux est d’en voir l’enregistrement qu’a fait Arte TV. Il sera disponible sur le site de la Philharmonie dans les heures qui viennent, et pour six mois. Jetez-vous dessus !

Une réflexion au sujet de « The Divine Comedy – 11/02/2015 – La Philharmonie de Paris, Paris »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *