Wolf Parade, Peter Kernel – 18/09/2010 – Le Point Ephémere, Paris

Retour des Canadiens de Wolf Parade pour soutenir leur merveilleux Expo 86

Avec leur rock assez lent, se rapprochant presque par instant du shoegazing, les suisses de Peter Kernel font une excellente première partie : on ne s’ennuie pas une seconde, et on aurait même aimé en avoir un peu plus.

Depuis leur débuts, Wolf Parade s’est construit sur une dichotomie entre le rock sec de Dan Boeckner et le lyrisme de Spencer Krug. De ce choc permanent est né un des groupes les plus passionnants de ces dernières années, repoussant toujours plus loin cette rivalité créative jusqu’à, sur Expo 86, se partager presque à égalité les morceaux. Durant le set, on apprécie d’autant mieux l’apport de chacun aux morceaux de l’autre : loin d’être un vieux couple ne se parlant plus, Krug et Boeckner confrontent en permanence leur rocks respectifs, et on sort de ce concert enchantés par cette bataille mélodique qui, sans les problème techniques rencontrés quelques mois auparavant au Nouveau Casino, donnera de pur moments épiques, comme sur Cloud shadow on a moutain d’anthologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *